lundi 1 août 2005 @ 19h25

et qui plus est,

c’est les vacances

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur et qui plus est,
lundi 8 août 2005 @ 8h34

parking, 28 juillet 2005

parking leclerc 1 parking leclerc 2 parking leclerc 3
Publié dans images | 1 Comment »
lundi 8 août 2005 @ 9h12

parking 1

parking leclerc

Publié dans images | Commentaires fermés sur parking 1
lundi 8 août 2005 @ 11h09

parking 2

parking leclerc 2

Publié dans images | Commentaires fermés sur parking 2
lundi 8 août 2005 @ 12h03

parking 3.1

parking leclerc 3

Publié dans images | Commentaires fermés sur parking 3.1
lundi 8 août 2005 @ 18h33

parking 3.3

Queen Victoria,
My father and all his tobacco loved you,
I love you too in all your forms,
the slim and lovely virgin floating among German beer,
the mean governess of the huge pink maps,
the solitary mourner of a prince.
Queen Victoria,
I am cold and rainy,
I am dirty as a glass roof in a train station,
I feel like an empty cast iron exhibition,
I want ornaments on everything,
because my love, she gone with other boys.
Queen Victoria,
do you have a punishment under the white lace,
will you be short with her, will you make her read those little Bibles,
will you spank her with a mechanical corset.
I want her pure as power, I want her skin slightly musty with petticoats
will you wash the easy bidet out of her head?
Queen Victoria,
I’m not much nourished by modern love,
will you come into my life
with your sorrow and your black carriages,
And your perfect
memories.
Queen Victoria,
the Twentieth Century belongs to you and me.
Let us be two severe giants not less lonely for our partnership,
who discolour test tubes in the halls of Science,
who turn up unwelcome at every World’s Fair,
heavy with proverbs and corrections,
confusing the star-dazed tourists
with our incomparable sense of loss.

L. Cohen

Publié dans images | Commentaires fermés sur parking 3.3
lundi 8 août 2005 @ 22h49

parking 3.4

<table width="800" background="http://disparates.org/to-be-or/img/queen_victoria.gif" style="text-align: justify; width:800px; height:600px; font-size:13px; word-spacing: 0.1em; font-family: Courier New,Courier,mono; color: #999999; line-height: 0.3em;">
    <tr>
               <td width="160" style="vertical-align:middle; border-style:dashed; border-color:#999999;border-width:1px;" onmouseover="this.style.lineHeight=’1.2em’; this.style.color=’#FFFFFF’; this.style.borderColor=’#FFFFFF’;" onmouseout="this.style.lineHeight=’0.3em’; this.style.color=’#999999’; this.style.borderColor=’#999999’;">
               Queen Victoria,<br />
                   My father and all his tobacco loved you,<br />
                   I love you too in all your forms,<br />
                   the slim and lovely virgin floating among German beer,<br />
                   the mean governess of the huge pink maps,<br />
                   the solitary mourner of a prince.</td>
               <td width="160" style="vertical-align:middle;" onmouseover="this.style.lineHeight=’1.2em’; this.style.color=’#FFFFFF’;" onmouseout="this.style.lineHeight=’0.3em’; this.style.color=’#999999’;">
               Queen Victoria,<br />
                   <font color="#FFFFFF">I am cold and rainy,</font><br />
                   <font color="#FFFFFF">I am dirty as a glass roof</font> in a train station,<br />
                   <font color="#FFFFFF">I feel like an empty cast iron exhibition,</font><br />
                   <font color="#FFFFFF">I want ornaments on everything,</font><br />
                   <font color="#FFFFFF">because my love, </font>she gone with other boys.</td>
               <td width="160" style="vertical-align:middle;" onmouseover="this.style.lineHeight=’1.2em’; this.style.color=’#FFFFFF’;" onmouseout="this.style.lineHeight=’0.3em’; this.style.color=’#999999’;">
               Queen Victoria,<br />
                   do you have a punishment under the white lace,<br />
                   will you be short with her, will you make her read those little Bibles,<br />
                   will you spank her with a mechanical corset.<br />
                   I want her pure as power, I want her skin slightly musty with petticoats<br />
                   will you wash the easy bidet out of her head?</td>
               <td width="160" style="vertical-align:middle;" onmouseover="this.style.lineHeight=’1.2em’;this.style.color=’#FFFFFF’;" onmouseout="this.style.lineHeight=’0.3em’; this.style.color=’#999999’;">
               Queen Victoria,<br />
                   I’m not much nourished by modern love,<br />
   &n
bsp;               will you come into my life<br />
                   with your sorrow and your black carriages,<br />
                   And your perfect<br />
                   memories.</td>
               <td width="160" style="vertical-align:middle;" onmouseover="this.style.lineHeight=’1.2em’; this.style.color=’#FFFFFF’;" onmouseout="this.style.lineHeight=’0.3em’; this.style.color=’#999999’;">
               Queen Victoria,<br />
                   the Twentieth Century belongs to you and me.<br />
                   Let us be two severe giants not less lonely for our partnership,<br />
                   who discolour test tubes in the halls of Science,<br />
                   who turn up unwelcome at every World’s Fair,<br />
                   heavy with proverbs and corrections,<br />
                   confusing the star-dazed tourists<br />
                   with our incomparable sense of loss.</td>
   </tr>
</table>

<div style="width:800px;text-align:right">L. Cohen</div>
Publié dans images | Commentaires fermés sur parking 3.4
mercredi 10 août 2005 @ 12h38

so now

we leave again…

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur so now
samedi 20 août 2005 @ 10h29

Hello world!

Welcome to WordPress. This is your first post. Edit or delete it, then start blogging!

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur Hello world!
dimanche 21 août 2005 @ 11h37

en garde III

whoever sits in front of a computer is a phantom
Publié dans to be or | Commentaires fermés sur en garde III
lundi 22 août 2005 @ 11h53

des outrages

P O O R THING

sur un coup de tête gueule j’ai
détruit le blog créé sur over-blog.com il y a
combien de temps déjà
est-ce que c’était 2 mois, peut-être.

coup de tête gueule
(s’annonce quelque chose de l’ordre du symptôme)

pourquoi faut-il toujours
toujours il faut que je croie

qu’on ne veut pas que je fasse ce que je suis en train de faire ou ce que je veux faire – mensonge — je veux dire mensonge ça n’est pas exactement ce que je crois. c’est ce que je dis, et à l’endroit au moment où je le dis, j’y crois. j’y crois et c’est cependant pure comédie. drame. dont je suis la première dupe. dès l’instant où je mets les pieds sur cette scène-là, cette scène où je dresse fièrement un doigt accusateur outragé sur l’autre, je ne peux plus en redescendre.

résultat: je me trouve avec un boulot énorme sur le dos pour rapatrier tous les articles ici d’une part et mettre en place ce nouveau blog d’autre part. c’est malin.

 

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur des outrages
jeudi 25 août 2005 @ 8h52

sommeil

je dors très mal ces jours-ci

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur sommeil
jeudi 25 août 2005 @ 8h54

futur antérieur

je me serai laissée débordée.
(tiens, il y a deux nuits je n’ai pas pu m’endormir parce que je réfléchissais à  l’usage du futur antérieur.)

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur futur antérieur
jeudi 25 août 2005 @ 9h12

trous noirs et déco

je me serai laissée débordée
c’est pour ça que je ne dors pas
c’est pour ça que j’ai détruit le précédent blog
c’est pour ça que je reconstruis celui-ci
que je chipote ici plutôt que de faire là -bas

pas que j’écrive quoi que ce soit non non,
je chipote ferme au template

(je m’occupe de la déco, faire en sorte qu’au plus ça aille au plus elle disparaisse, la déco. je veux tout l’écran à  moi. j’ai viré le calendrier à  gauche, sur une seule colonne. reste encore à  virer ce qui se trouve au-dessus.)

je m’en veux beaucoup de passer tellement de temps à  ça. enfin, je crois que je m’en veux. peut-être que je devrais l’accepter. mais je ne produis rien qui y ait du sens. au départ, je veux faire un blog parce que je suis obsédée par toutes sortes de choses qu’il me semble vouloir écrire. et puis, je ne fais rien d’autre que d’essayer d’aménager un réceptacle à  ces éventuels écrits, auxquels d’ailleurs je pense de moins en moins. je ne fais que faire, je ne fais que continuer, sans pouvoir m’arrêter. sans plus penser à  rien, uniquement parce que je n’arrive pas à  faire autrement.

c’est parce que je suis tellement obsédée par tout ça, parce que ça me prend tellement de temps, que je pense que c’est mauvais. (si j’arrivais à  le faire dans l’enthousiasme la fierté voire même la vantardise, ça irait beaucoup mieux. or, comme je ne fais pas exactement ce que je pensais faire, juste écrire, je ne peux pas être contente de ce que je fais. et c’est comme si j’essayais de faire tout ça en me glissant dans un trou noir du temps : que ça ne compte pas. dans un trou noir du sentiment.)

Publié dans to be or | Commentaires fermés sur trous noirs et déco
jeudi 25 août 2005 @ 13h03

abricole

l’abricole
Publié dans to be or | Commentaires fermés sur abricole
dimanche 28 août 2005 @ 22h59

[ comme si – le surmoi , la parole même

Le surmoi a un rapport avec la loi, et en même temps c’est une loi insensée, qui va jusqu’à  être la méconnaissance de la loi. C’est toujours ainsi que nous voyons agir chez le névrosé le surmoi. N’est-ce pas parce que la morale du névrosé est une morale insensée, destructive, purement opprimante, presque toujours anti-légale, qu’il a fallu élaborer dans l’analyse la fonction du surmoi?

Le surmoi est à  la fois la loi et sa destruction. En cela, il est la parole même, le commandement de la loi, pour autant qu’il n’en reste plus que la racine. La loi se réduit tout entière à  quelque chose qu’on ne peut même pas exprimer, comme le Tu dois, qui est une parole privée de tous ses sens. C’est dans ce sens que le surmoi finit par s’identifier à  ce qu’il y a seulement de plus ravageant, de plus fascinant, dans les expériences primitives du sujet. Il finit par s’identifier à  ce que j’appelle la figure féroce, aux figures que nous pouvons lier aux traumatismes primitifs, quels qu’ils soient, que l’enfant a subis.

J. Lacan, Le Séminaire, Livre I, p. 118
Publié dans ... surmoi voix j'ouis | Commentaires fermés sur [ comme si – le surmoi , la parole même
lundi 29 août 2005 @ 9h49

[ comme si – ici , les hors

je voulais dire comme si la parole . je voulais dire ici ,        ces lieux qui n’en sont pas ( hors-lieux de, les blogs , internet , etcaetera) , comme si lieux de parole , la voix en moins .       je parle de la voix débarrassée de sa chair , voix : viande en moins . son seul os , comme qu idirait .   –       où la chair serait le réel la présence réelle physique ( : péché (de chair mon père)   –       l’os , ce qu’il en reste , subsiste , pendant qq temps ( le signifiant aux allures clean sèches      ( pense à  l’amaigrie .

Publié dans ... surmoi voix j'ouis | Commentaires fermés sur [ comme si – ici , les hors
lundi 29 août 2005 @ 21h56

[ comme si – ici , les hors

je voulais dire comme si la parole . je voulais dire ici ,        ces lieux qui n’en sont pas ( hors-lieux de, les blogs , internet , etcaetera) , comme si lieux de parole , la voix en moins .       je parle de la voix débarrassée de sa chair , voix : viande en moins . son seul os , comme qu idirait .   –       où la chair serait le réel la présence réelle physique ( : péché (de chair mon père)   –       l’os , ce qu’il en reste , subsiste , pendant qq temps ( le signifiant aux allures clean sèches      ( pense à  l’amaigrie .

Publié dans ... surmoi voix j'ouis | Commentaires fermés sur [ comme si – ici , les hors
mardi 30 août 2005 @ 10h06

surmoi, coeur net

		si je m’intéresse au surmoi                  si je m’y suis intéressée                         c’est que c’est qu’il
    m’est arrivé de me dire                     que je devais en avoir un de solide        ,           de
surmoi        .                                                       .                                           

                                                                                                        en avoir le coeur net .
		
j’ai pensé à  ça comme ça
effleurée ça m’est venu à  force ça
pourrait se dire aussi :
EST-CE
QUE
je n’en tiendrais pas une
sacrée
tranche , moi, de surmoi.
EST-CE
QUE
ça ne serait pas ça, la
cause de de tous mes

troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
troublestroublestroubles
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
OH
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
troubletroubletrouble
trouble
Publié dans ... surmoi voix j'ouis | Commentaires fermés sur surmoi, coeur net
mardi 30 août 2005 @ 15h35

jouijouijoui

          surmoi     FÉROCE      point d’exclamation     ( mâchoires
 ouv e r t e s     )    .          surmoi   dit         :             o u v ri r
les guillemets                  JOUIS                point d’exclamation
           fermer                lesguillemets.         
Publié dans ... surmoi voix j'ouis | Commentaires fermés sur jouijouijoui
Top