Me voici de nouveau assise à une terrasse où je ne pense pas rester longtemps. Ayant fumé une cigarette. Buvant un Perrier et profitant surtout, un peu, de l’air, du vent léger.