est-ce que vie aura vu    triomphe De jouissance sur      désir. C'est .   L'inquiétude.      

Jouissance triomphe de tout, désir glissé dans lâche enveloppe de présence. Tu vas là 

crachée par grande école.
Auto

écrit pour n’être ni lu ni relu

dans « auto-publication » il y a « auto- » (il y a « self-« )

le neuf de novembre je reprends une analyse

– une cigarette

– tête occupée seulement par des listes

– et toujours cette phrase qui résonne : ranger tout de suite.

trè ssoif

  • « les ronds brûlés de la jouissance »
  • du désir de la mère au désir de l’analyste?

(si l’art n’a plus, pour en être, que son nom d’art, alors il s’agit de savoir ce qu’on pourra y mettre, derrière ce nom d’art.)
(le nom propre de l’art, si l’art était un nom propre, t. de duve)

je me cherche une décision
Décider quelque chose. 
Peut-être arriver à ne rien faire sans l’avoir auparavant décidé.
copy/right-left

vous savez pourquoi je m’en fous de ces histoires de copyright copyleft, c’est parce qu’il faut bien qu’il continue d’y avoir des lois non-écrites. hein. de la cité les lois non-écrites. que la possibilité encore me soit laissée de faire ma petite antigone – à moi, à tous.

journal n° 9, extrait (my suffragette-attitude)

JAM : Pas du tout, on ne peut pas jouir sans entraves, on ne jouit que par les entraves (signifiantes). Un mot d’ordre, s’il y en avait un, ce serait plutôt «Bien-dire».

idx ☛

Hi,
welcome,
j’ai rouvert ce blog en septembre 2022. J’avais envie d’y retravailler.
Ce blog a surtout vécu entre 2005 et 2016, je crois.
Son état actuel est d’ailleurs une recomposition, un amalgame de plusieurs autres blogs, parce qu’entre 2005 et 2016, j’ai plusieurs fois abandonné et repris un autre blog.
Je ne sais plus exactement à quel moment j’ai fermé ce blog, iota.
Je vais retrouver ça. Vers 2016.
Je l’ai fermé. Mais, j’ai continué de loin en loin à y poster des choses de loin en loin.
Mais, sans y travailler à proprement parler.
Simplement, j’y déposais certains textes, de moi ou d’autres, des lettres…
Le support du blog n’a pas cessé de me manquer.
Je ne l’ai jamais remplacé.
Mon problème principal avec le blog, c’est que j’aime trop chipoter à la mise en page.
Et j’aime au fond l’objet blog. Cette invention du siècle passé.
Cette fois-ci, je l’ai rouvert, pensant arriver à faire quelque chose avec les rêves, arriver à les extraire, en faire un objet éditorial séparé.

Il y a aussi l’idée de relire les rêves, les vieux rêves, et les recommenter aujourd’hui, avec ce que je sais aujourd’hui.
Enfin, autour de ce blog, j’ai des tas d’autres idées, envies, qu’il me faut combattre.

Ci-dessous, on en trouvera les archives, triées par catégories, par mots-clés, par mois, par années.

tags

addiction aliénation / séparation amour angoisse argent blog Bruxelles capitalisme certitude chi cinéma corps correspondance croyance cuisine indienne Demi Donn double décision défense désir Ecole escalier faire fantasme fer foie futur antérieur G guerre Hamlet histoire honneur honte HP doc 31 juillet humeurs et ruminations hystérie image impératif catégorique inhibition Jacques Lacan jouissance K lettre lui, f – amour mag. fém. marque mini julos – amour monde mort mère méditation ménage Nathalie nom propre non envoyé névrose obsessionnelle objet oncle Jean oubli parole passe pensées perversion politique pulsion père ravage readymade retard rien réel rêve S1 sens Simon Hantaï stromboli suicide sur l'autofiction surmoi surmoitié symbolique symptôme taï chi temps tout trauma travail trop Un usage vaisselle valeur vide VINCENT voix écriture été 2016 être

…des années

des mois…

/
octobre 14, 2022, 7:17 |
Top