venue d’août

la jouissance qui n’est jamais celle qu’il faudrait, celle qu’il faut, parce que celle qu’il faudrait, celle qu’il faut serait celle de

c’est lundi aujourd’hui, c’est le jour du psy . lui qui / aussi  bientôt sera parti  partira

août, mois d’août

évidemment je peux me mettre à espérer qu’en septembre

septembre, le renouveau (et pourtant, septembre)

en août je suis seule j’ai mal tout le temps j’écris des lettres parfois / en juillet déjà  j’ai peur

septembre, les marrons, la rentrée

l’année prochaine !

6 Juil 2009 @ 9:05 | | catégorie: août adouci