MON, MES

MON, MES. Le bon usage ancien recommandait un recours aussi parcimonieux que possible au pronom possessif de première personne, surtout lorsque le substantif qu’il introduisait pouvait paraître flatteur pour le possesseur : mon livre, mon éditeur, ma voiture, ma femme, mon notaire, mon château, mon tableau, mon argent, mon avenir, etc. Bien entendu il ne s’agissait pas d’une interdiction absolue, qu’il eût été impossible de respecter. Mais même d’assez longues périphrases étaient excusables dès lors qu’elles permettaient d’éviter le possessif : le livre pour lequel vous avez bien voulu m’inviter, l’éditeur de ce livre, le notaire auquel je me suis adressé, le tableau dont je vous ai parlé, l’avenir…
Quand dans mon bouquin j’me mets à parler de mes

Lire la suite → “MON, MES”

ELITES

ÉLITES. Le terme élites, presque toujours employé au pluriel  désormais, et dans un sens le plus souvent péjoratif, s’est mis à recouvrir en France, environ le tournant du millénaire, les réalités à première vue les plus inattendues, et les plus éloignées de ce qu’il avait pu désigner dans le passé (alors qu’on s’en servait plutôt au singulier,  il est vrai).
C’est un pont-aux-ânes de la pensée socio-journalistique en place que de déplorer la coupure croissante, d’après elle, qui séparerait la masse et les élites. Or on pourrait procéder avec tout autant de pertinence, et peut-être davantage semblerait-il, à l’analyse exactement contraire, dont il ressortirait qu’en le domaine culturel, à tout le moins (et il était par excellence le

Lire la suite → “ELITES”

nouvelles pièces et hasard des rencontres


retour vers : les origines de la guerrePour réviser votre leçon : retrouvez les mots manquants du résumé.

2. La « Grande Guerre »

Les deux camps en présence :

D’un coté:Les Empires ………………… avec l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Bulgarie et la …………. Ils sont ……………….. par l’autre camp et vont devoir combattre sur deux ………….. . Leurs liaisons maritimes avec le restant du monde sont coupées par le ………………. maritime anglo-français.

De l’autre :

L’………………….. avec La France, le Royaume-Uni, la Russie, la Serbie, rejoints par l’…………… en 1915. La Russie est ……………. de ses alliés. L’Entente conserve ses liaisons maritimes.

La guerre peut se diviser en trois périodes:

(livre pages 22 et 23)

·1914: l’échec de


Lire la suite → “nouvelles pièces et hasard des rencontres”
Top