au prétexte que


au prétexte que
j’ai
trop de poils
aux jambes,
au bikini,
je ne vais pas
à la
PISCINE

et les façons sont nombreuses,
de les enlever les poils – aussi le temps peut-il être long d’y penser.

les poils, la prisonnière, la sainteté

je doute qu’il n’y ait que les poils pour m’empêcher d’y aller
à la
piscine
(si ce n’est que les poils sont comment dirais-je font forment un obstacle consistant, insistant et consistant, pensable et solutionnable. alors qu’il y a fort à parier que la raison vraie soit, elle, sans solution.)

– à delphes, je dis  « je m’aime prisonnière », elle rit. –

il y a deux ou trois jours, pensées, pensées au saut du lit, qu’est-ce que je fais, mais qu’est-ce que je fais de mon corps? (il ne peut y avoir de grandes ni de petites certitudes, même le silence ne peut rien contre cela qui nous environne). je vais là dedans, dans la perte du …
Lire la suite → “les poils, la prisonnière, la sainteté”

Top