17 mars 2009

(le salut par l’angoisse)

11:17

c’est parce qu’il finit toujours par y avoir quelque chose d’encore plus angoissant à faire que ce que j’ai à faire que je fais ce que j’ai à faire.

11:31

je vais donc maintenant téléphoner à mme V , aux impôts, c’est très facile, et je vais lui demander ce que je dois faire avec ce 2065-k et elle va me répondre.

f. veut que j’appelle le plombier (peur de rien)

hier, je me suis agenouillée. je ne dis pas ça pour me  vanter ou pour jouer à plus mystique que je ne suis mais. je me suis tout de même demandée si ça n’allait pas changer quelque chose. le fait d’avoir pris cette position, physiquement. il s’agissait de rendre grâce aux difficultés auxquelles je faisais face. (vouloir ce qui vous arrive, même ce qui vous fait mal.) je l’écris ici, mais je ne l’ai pas dit à l’analyste, hier. parlé de jpd dont j’avais rêvé. me suis étonnée d’en parler avec autant d’aménité, de rancoeur. étonnée aussi qu’il me suive, l’analyste. qu’il abonde. je dénonce des collègues.

14:22

pendant 20 minutes perdu puis retrouvé, mon bilan long cône.

18:51

oublié le bilan long cône à la maison. pris le métro dans le mauvais sens en revenant.

Belessed (détail) - Ray Cesar

Retrouver les posts du mois de mars 2009 | catégories : brouillonne de vie | |
Top