16 octobre 2010

les 3 choses que je perds tout le temps

les choses que je perds et qui m’empêchent de sortir du château

  1. mon sac,
  2. un tas de feuilles format A4, sur lesquelles des choses sont écrites, peut-être des feuilles de brouillon, de ces feuilles déjà imprimées que nous gardons pour en utiliser la face encore vierge, les feuilles de récupération. il peut s’agir de textes à moi, que j’ai imprimés pour me relire, de textes de psychanalyse, ou de feuilles du travail de f.
  3. un classeur – en souvenir peut-être de celui que je tenais entre les mains quelques jours auparavant, hésitant à le jeter, prête à le jeter, un classeur de couleur mauve qui contenait des notes de cours de jacques-alain miller. je ne l’ai pas jeté, non parce que je pensais le reconsulter un jour, je ne relis en vérité jamais mes notes de cours, je note pour entendre, pour suivre, garder le fil, mais véritablement en guise de souvenir.
Retrouver les posts du mois de octobre 2010 | catégories : parod(d)ontologie à l'agence yves | |
Top