mardi 17 janvier 23 – 5h
— Balle dans la tête.

« Balle dans la tête. » Je suis dans le noir, dans la chambre. Je prends mon téléphone pour le noter. Ça fait un moment que ça dure, j’interromps, je décide  de noter ça : « Balle dans la tête ». Le petit bout de phrase qui se répète dans ma tête, avec l’infime sursaut physique qui l’accompagne à chaque fois, d’en recevoir l’impact. Une parmi tant et tant d’autres variations, toutes dues à  l’extraordinaire imagination de l’inconscient. Petites phrases qui se répètent dans ma tête, avec parfois le choc d’un impact imaginaire. D’où le nom de Fracassemeur. Les premières fois, ça a été d’une violence incroyable. Des coups de poing, dans la figure,  la mâchoire. Des balles dans
Lire la suite → “mardi 17 janvier 23 – 5h
— Balle dans la tête.

Mercredi 18 janvier

Ce matin réveillée 8h30 par F qui s’est levé. Faisais rêve. Hier CBD 20 3gouttes. Mais excellente séance psy. Tout était clair dans ma tête et s’exprimait clairement. Faut dire que j’avais relu dans la salle d’attente ce que j’avais écrit ici au petit matin. Comme quoi, ça sert.  

Sinon, j’aurais tout oublié. Suis également retombée sur rêve récent que j’avais oublié. Où il était question de la mémoire qui s’effaçait de l’ordinateur, du portable, et de celui de ma mère. J’ai terminé là dessus, en lui disant que j’avais rêvé d’elle, enfin qu’il me semblait. Puisqu’une femme ensuite arrivait qui avait l’air de croire qu’elle pourrait réparer ça mais qui s’occupait de beaucoup de monde, donc je me
Lire la suite → “Mercredi 18 janvier”

Jeudi 19 janvier 23
— rêve YNG (et ma mère)

8 heures 5. C’est déjà un peu tard. Dormi vraiment longtemps. Hier 2 gouttes CBD + HHC 1 HHC : hexahydrocannabinol. Je préfère ne pas en prendre. Je me suis laissée convaincre par la vendeuse et j’ai acheté ce produit, cette huile de CBD additionnée de HHC, dont elle m’assurait qu’il était vraiment très bie, tout en me conseillant de ne pas en prendre plus d’une goutte. Dès la consultation de Google, j’ai regretté mon achat. J’en prends de temps en temps, quand il me semble que j’ai besoin de quelque chose de plus fort, et toujours avant de dormir. Une fois, il m’est arrivé d’en prendre plus, 3 ou 4 gouttes, et lorsque je me suis réveillée
Lire la suite → “Jeudi 19 janvier 23
— rêve YNG (et ma mère)

Vendredi 20 janvier

10h59 Hier grève générale et manif retraite. Maintenant trop tard pour écrire. Tout à l’heure, musée du Louvre, expo Les Choses (derniers jours).

12h33 F dit qu’on dit trop « Du coup », Google confirme.

Entrer dans une pièce, dire « Du coup, on va où? »
Alors qu’a priori on ne se situe dans les conséquences de rien.
Et si justement il ne s’agissait pas, dans une sorte de souci de l »accord sur l’objet » que la parole tend à réaliser, d’évoquer la cause toujours manquante à l’être parlant et qui nous est commune à tous.
L’évocation de cette solidarité là. Nous pauvres humains, frappés par le langage, dans ces conséquences là, l’évocation de cette …
Lire la suite → “Vendredi 20 janvier”

Samedi 21 janvier 2023

07h39 (hier soir 2 gouttes CBD + HHC à cause de la cigarette).

Donc, hier, après être rentrée du café et m’être calmée, j’ai repris le travail sur le blog et malheureusement j’ai cédé, j’ai changé le thème du site, l’habillage ! Fondamentalement, je pense que  je devrais redémarrer, ouvrir une nouvelle page, un nouveau blog. Laisser l’ancien, ne pas venir encore greffer du neuf dans ces vieux vêtements. Mais, c’est précisément ce que je n’arrive pas à faire. J’ai beau me casser la tête, je ne vois pas comment m’en sortir.

Finalement, parvenue à reprendre des places pour Le Louvre. Lundi.

Il fait froid, j’ai vraiment froid. Jules qui commence tôt à allumé une lampe  que je devrais
Lire la suite → “Samedi 21 janvier 2023”

coiffeur + la déception essentielle
— Dimanche 22 janvier 23 07:05

Lit. Ah, il est 7 heures du mat, j’ouvre un œil et le téléphone, j’écris le fracassemeur du moment: Tu te hais, tu te hais, tu te hais… À quoi je rétorque : Mais pourquoi ? Pourquoi ? Si seulement tu m’expliquais ça. Évidemment, pas de réponse. 

Je me lève. Ricoré, salon noir. Dommage qu’il ne le soit pas davantage. La lumière orange qui filtre de la rue est regrettable.  

Difficile passage chez le coiffeur hier, et retour à la maison. 

Tellement intimidée sur place. Les lumières si fortes. Le jeune coiffeur très charmant, gentil. Et l’horreur de me voir dans le grand miroir si éclairé. Je vois tout de suite que je n’aurais pas dû mettre de la couleur
Lire la suite → “coiffeur + la déception essentielle
— Dimanche 22 janvier 23 07:05

dimanche 22 janvier

Lit. Ah, il est 7 heures du mat, j’ouvre un œil et le téléphone, j’écris le fracassemeur du moment: Tu te hais, tu te hais, tu te hais… À quoi je rétorque : Mais pourquoi ? Pourquoi ? Si seulement tu m’expliquais ça. Évidemment, pas de réponse. 

Je me lève. Ricoré, salon noir. Dommage qu’il ne le soit pas davantage. La lumière orange qui filtre de la rue est de regrettable.  

Difficile passage chez le coiffeur hier, et retour à la maison. 

Tellement intimidée sur place. Les lumières si fortes. Le jeune coiffeur très charmant, gentil. Et l’horreur de me voir dans le grand miroir si éclairé. Je vois tout de suite que je n’aurais pas dû mettre de la
Lire la suite → “dimanche 22 janvier”

samedi 28 janvier, 9h25

9:25 Hier, 3 gouttes + hhc (trop fort)

Dans le noir de la chambre

Étranges pensées cette nuit. Et sentiment de corps délocalisé. Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite, seulement quand j’ai décidé de m’éloigner de mes pensées en me concentrant sur le corps. J’ai découvert que mon corps n’était pas là où je m’attendais qu’il soit. Je l’attribue au HHC.

Je voulais faire l’exercice « lourd ». C’est un exercice qui consiste à penser « lourd », le mot seulement, la mot vide, et à envoyer cette pensée dans le corps, partie par partie, une à une, en essayant de n’en oublier aucune. De le remonter par exemple, depuis les pieds jusqu’à la tête –  …
Lire la suite → “samedi 28 janvier, 9h25”

Samedi 28 janvier
— l'inhibition due à un simili travail de deuil // ce qui tient à l'ombre, tient à l'ombre avec force

samedi 28 janvier 2023
9:25 Hier, 3 gouttes + hhc (trop fort)

Dans le noir de la chambre
Étranges pensées cette nuit. Et sentiment de corps délocalisé. Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite, seulement quand j’ai décidé de m’éloigner de mes pensées en me concentrant sur corps. Mon corps n’était pas là où je m’attendais qu’il soit. Je voulais faire l’exercice de relaxation « lourd », lequel consiste à penser « lourd » et à envoyer cette pensée dans le corps, dans chacune de de ses parties, une à une, en essayant de n’en oublier aucune, en le remontant par exemple, depuis les pieds jusqu’à la tête –  orteils, pieds, mollets, genoux, cuisses, etc. Et là, …
Lire la suite → “Samedi 28 janvier
— l'inhibition due à un simili travail de deuil // ce qui tient à l'ombre, tient à l'ombre avec force

dimanche 29 janvier

7h45 Réveillée vers 7h, je crois. Assise dans la salle, 2 fenêtres aux rideaux tirés dont l’un que je dois réparer, Chester sur mes genoux ronronne.

Que dire ? Hier CBD 3 gouttes. Je passe trop de temps sur le blog, c’est l’impression que j’ai. Je n’arrive pas à m’en détacher. Ça avance, pourtant. Je veux dire que je devrais être contente. Mais, c’est le fait de ne pas sortir que je me reproche. De ne pas sortir et de ne voir personne….

Jules a eu ses portes ouvertes, hier. Il est de plus en plus décidé pour les Beaux Arts. Ce serait magnifique qu’il soit pris à Via Ferrata.

J’ai envie de retourner me coucher.

Je me suis …
Lire la suite → “dimanche 29 janvier”

Brouillon auto

Cher FB, 

Suite à votre dernier mail, j’ai rouvert mon blog, lequel était fermé depuis 2016, me demandant s’il ne serait pas possible que je bénéficie de votre accompagnement pour en faire quelque chose. Je ne pense pas pouvoir y arriver seule. Que cela fasse office de manuscrit à mener à la publication.

J’ai d’abord rouvert pensant vous proposer de travailler uniquement à la partie Rêves. Mais, j’ai été rattrapée par tous les aspects techniques (WordPress a considérablement changé en 10 ans). 

Je voudrais soit arriver à faire du blog un objet davantage lisible. Soit, arriver à en extraire, et travailler séparément en vue d’une publication papier, certaines parties, certains sujets. Ce pourrait être les rêves. Mais ce pourrait bien d’autres


Lire la suite → “Brouillon auto”

lundi 30 janvier

7:37 2 gouttes + HHC. Il fait froid. Canapé + couette. 3 rideaux tirés sur 4. N’ose pas tirer 4ème peur réveiller J.

En rentrant du cinéma hier, restée fâchée, peut-être injustement, probablement.

Lorsque la veille j’ai entendu F « dire que non » à ce que je disais, pour la 2ème ou 3ème fois dans la discussion de midi-là, j’ai pensé que c’était inacceptable. Il y a eu une rupture. Je suis entrée dans l’idée que je n’allais plus parler, que je devais trouver un moyen de ne pas manger avec eux le soir, trouver un endroit où m’en aller.
F et J ont dû tout de suite sentir que quelque chose n’allait pas, puisque je me suis …
Lire la suite → “lundi 30 janvier”

Mardi 31 janvier 2023

7:35 2 gouttes, assise coin de canapé, recroquevillée, pas de couverture, froid. Bu beaucoup d’eau (tiède + bicarbonate) parce que j’ai des problèmes de calculs et que ça fait mal en ce moment. Je dois boire plus. Alors, je vais essayer de boire au réveil, directement, beaucoup, comme ça….

La tristesse qui m’est tombée dessus hier matin, et qui m’a pesé toute la journée, lorsque voulant écrire à FB, voulant lui décrire mon projet, je me suis rendue compte que je ne parviendrais pas à l’y intéresser et que je n’arriverais pas à écrire quoi que ce soit de publiable, c’est-à-dire de lisible. Le caractère autiste de mon écriture m’a un fois de plus frappée. Et j’ai renoncé à …
Lire la suite → “Mardi 31 janvier 2023”

Top